A ï k i d o  e n f a n t s

Nous accueillons les enfants à partir de 8 ans.

A travers un apprentissage à la fois rigoureux et ludique, la pratique de l’aïkido peut guider l’enfant vers une meilleure gestion du stress et des conflits. L’amélioration des réflexes se fera progressivement par un travail adapté à la physionomie et à la motivation de chacun.

Rapidement, l’enfant apprend à mieux gérer dans la vie de tous les jours son espace, y retrouve une certaine détente par la prévention de la violence sous toutes ses formes. Il en résulte alors pour lui une concentration nettement améliorée, une plus grande maîtrise et confiance en soi.

Après quelques exercices d’étirement et d’échauffement, la pratique s’effectue par des mises en situations de deux partenaires (et non pas deux adversaires) où la gestion d’une attaque – une saisie ou un atémi (coup) non porté – va se faire à tour de rôle, sans malhonnêteté (pas de stratégie trompeuse) et sans peur puisqu’il n’y a pas d’objectif de victoire.

La règle consiste à respecter le partenaire et à ne pas bousculer, ni blesser les autres couples travaillant dans l’espace tatami (espace de travail sur tapis). La proximité développe progressivement la tolérance.

A terme, l’acquisition de ce savoir-faire/savoir-être dissuasif mais non destructeur permet à l’enfant de s’imposer sans s’opposer.

L’aikido est une réponse pour les enfants qui veulent pratiquer une activité martiale sans avoir à subir les contraintes de la compétition, de l’opposition, de la notion d’adversaire.

Enseignante: Joëlle Proz, 1er dan Fédération suisse d’aïkido (FSA) & Aikikai Foundation Tokyo

Joëlle Proz s’est formée auprès de Christine Venard depuis 2003, ainsi que lors de nombreux stages avec entre autres, Nobuyoshi Tamura Sensei, Yoshimitsu Yamada Sensei, Stéphane Benedetti, Malcom T. Shewan, René Van Droogenbroeck, Brahim Si Guesmi.
Auparavant d’autres pratiques corporelles comme la danse contemporaine, la contact improvisation, le Tai Chi et le yoga ont enrichi son parcours.